Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 19:16

 

 

Un peu d’histoire : Anciennement les barques étaient utilisées pour transporter les animaux et les gens en période de crues par les sapeurs pompiers, et les sauveteurs. Leur conception (fond plat) leur permettait de se déplacer dans des endroits peu inondés. La barque est aujourd’hui un sport à part entière qui se pratique très souvent en complément de la joute.

 

 Par ailleurs un certains nombre de clubs d’aviron de la région lyonnaise étaient antérieurement des clubs de barques et de sauveteurs (exemple proche de nous:  l’aviron Majolan et les Sauveteurs Aviron club Décinois)

 

La barque est un sport ouvert à tous qui peut se pratiquer à partir de 6 ans en loisir ou en compétition.

 

Il existe officiellement 4 méthodes de rames :


La course individuelle
 : seule de 2 à 7 minutes

La course à 2 rameurs : Un championnat de France de vitesse est effectué chaque année. ( entre 500 et 1000 mètres)


La course à 4 rameurs
 : Lors des courses à 4, deux personnes rament en permanence, des changements sont effectuer de manière constante afin de garder une cadence régulière et rythmée. Les championnats de France de Grand fond ( entre 12 et 35 km) ont lieu tous les 11 novembre.


La course d’harpie
 : Lors de ces courses une personne rame et une autre (l’harpieur) muni d’un « harpie » en bois pousse la barque. Compétions ; clôturés par les championnats de France Marinière.


Plus d'info auprès de la fédération

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 07:49

La date du prochain Ocean Thunder Europe ( championnat mondial de surf rowing ou surfboat ) est tombée !
  L’événement 2010 se tiendra Côte des Basques à Biarritz du 26 au 29 Août.




y a plus qu'a....

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 15:26

Deuxième session d’entrainement spécial préparation saintéLyon, toujours organisé par Endurance Shop Villefranche.



Mary, Carole, Alex,  accompagnées de Seb et JC, +  une trentaine d’autres compagnons noctambules ont pu courir avec plaisir dans les pas de Bertrand Lobry  (expert de l’épreuve) dans les bois des Monts d’or du côté de Chasselay.

Bilan : une quinzaine de kilomètres, de la boue, du dénivelé et un œuf !

 

Entorse de la cheville de Carole, en descente, roulade sur un caillou dans les deux derniers kilomètres….

Nous espérons rien de trop grave et un bon rétablissement d’ici la SaintéLyon !

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 20:30

Avec en ligne de mire l’objectif de la SaintéLyon, nous nous sommes rendus (Carole et Alex,  avec Lionel et JC compère de galère nocturne) au rendez-vous donné par Endurance Shop devant l’église de Limas  vendredi  30 octobre dernier.

17 km en compagnie d’une trentaine d’autre illuminés du vendredi soir et de Martine Volay (nombreuses participations et une victoire à la saintéLyon ) qui dans une nuit brumeuse et fraîche nous a conduit a travers vignes, dans les bois et sur du bitume dans les alentours de Limas.

Bref une mini SaintéLyon avec une grisante émulation de groupe reproduisant assez bien les conditions.

En plus on repart avec un magnifique tee-shirt, bref que du Bonheur.!

Merci Christian et merci Martine pour votre excellente initiative.

Le RDV est déjà pris pour vendredi 6 novembre prochain pour 15 km avec option + de dénivelé. Départ 19h30 devant l’église de Chasselay dans les monts d’or, venez nombreux !

 Lien :    Endurance Shop !

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 20:02

Rubrique Carnet Rose :

La présidente des Brut de Fleurs, Elsa est Maman depuis  le 28 octobre à  23h00 d'un petit Timothée de 3kg430 !



Timothee


Bienvenue à lui et félicitation aux heureux parents !

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 19:55

C’est de nouveau sur les côtes anglaises que les BDF avaient rendez-vous avec l’écume. Plus précisément à Plymouth, Complètement au sud de l’Angleterre à 380 km de Londres.


 

Le vent nous a semble t’il suivi depuis la Ciotat et les organisateurs ont une nouvelle fois dû faire preuve de réactivité et d’adaptabilité pour pouvoir donner les coups d’envois des finales de ce championnat du monde des clubs à la mer.


C’est donc avec plus de 4 heures de retard sur l’horaire initial que nous nous sommes élancées sur un parcours revu à la baisse et modifié, pour le plaisir des spectateurs, car les courses se sont déroulées à l’entrée du port.

 




Le départ est donné et très vite la bataille est rude en début de peloton. Il nous arrive à plusieurs reprises de prendre la tête de la course avant de repasser troisième.

 

Avant dernière bouée, les italiennes et les hongroises alors respectivement en deuxième et première position semblent en difficulté pour virer à 90°,  notre entrainement spécifique « bouées  »de la veille semble bénéfique car nous repassons à la deuxième place.

 

Mais le dernier kilomètre est fatal, nous ne sommes plus vraiment lucides quand nos voisines transalpines mettent leur pointe devant la notre.
 


C’est donc bronzées que nous franchissons la ligne d’arrivée. Satisfaites d’être sur le podium, heureuses de notre course, mais une légère déception de ne pas être montées sur la deuxième marche. Avec cette troisième place, nous réitérons notre performance de 2006 à Cannes.

 
 

C’est à Istanbul, en Turquie que se tiendront les championnats du monde de 2011, affaire à suivre…

 



Plus de photos ici !

Merci à Cyril et Andrew pour les photos.

APF

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 11:17
Au Parc de Miribel, le samedi 17 octobre 2009

Le week end dernier, première expérience inédite pour le team : la course en VTT !

En effet à l’occasion de la 18 ème édition de l’inter VTT, 5 des membres du team (Maryline, Virginie, Virginia, Carole, et Alexandra) s’étaient donnée rendez-vous, casques sur la tête, pour défier les creux et les bosses
que recèle le parc de Miribel Jonage

 

Quelques chiffre à retenir (que je déconseille fortement de jouer au loto car on ne peut pas vraiment considérer qu’ils nous aient porté chance !)

 

5, c’est le nombre de degrés Celsius qu’affichait le mercure en ce samedi 17 octobre.

 

3, c’est le nombre de crevaisons au total. Merci aux dépanneurs express (Arnaud et les nouveaux potes de Carole, rencontrés au détour d’une chambre à air !) ce qui nous vaut une belle arrivée groupée.

 

45, c’est le nombre de km effectués par la première équipe (Kako, Mary et Alex) courageusement complétée par Fanny, coéquipière de club (et + 1 pour la crevaison !)

 

20, c’est le nombre de minutes qui nous séparent du départ réel de la course! Décalage horaire prématuré, inertie de groupe ou encore mauvaise organisation, on ne sait trop expliquer la cause. Seule certitude nous avons loupé le départ, et ce de près de 20 minutes !! Dur dur de rattraper le retard sur nos concurrentes, mais nous sommes quand même parvenues à repasser devant une cinquantaine de vététistes….

 

22, c’est le nombre de km parcourus par la deuxième équipe. Derrière le guidon : Vivi et Bis, complétées par Océ (qui avais pris l’option sécurité optimum) également coéquipière de club. Elles au moins sont parties à l’heure !

 

L e résultat est donc anecdotique, difficile d’obtenir d’ailleurs le classement réel par équipe.

On retiendra donc ; une belle matinée sous le soleil qui change des plans d’eau, une expérience à réitérer avec plus de ponctualité !

plus de photos ici !
 
Merci à Thomas pour les photos.

APF

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 18:09

Championnat de France d'aviron de Mer - La Ciotat - 9&10 octobre 09

 

C’est à la Ciotat, entre Cassis et Toulon, que la team Brut de Fleurs avait rendez-vous avec la grande bleue pour disputer les épreuves des championnats de France d’aviron de Mer 2009.

 


Si le soleil étais au rendez-vous, la méditerranée n’a pas fais de cadeau en ce début octobre et le vent soufflait entre force 6 et 7:

VITESSE EN Km/h

Effets sur terre

Effets sur mer

FORCE 6 : Vent dont la vitesse est comprise entre 40 et 50 km/h

Les grandes branches bougent

Très houleuse. Les lames se forment, crête d'écume.

FORCE 7 : Vent dont la vitesse est comprise entre 50 et 60 km/h

Les arbres entiers s'agitent.

Grosse. Lames déferlantes, traînées













Les conditions atmosphériques ont contraint les organisateurs à changer le parcours, la distance de 8 km initiale à été revue à la baisse, et le départ des courses à été donné avec plus d’une heure de retard.

 

C’est avec ces données que deux équipages Brut de Fleurs sont allés braver l’écume en ce début octobre.

Un quatre de couple composé d’Elsa, Carole, Virginie et complété par Alyzée coéquipière de club le tout barré par Morgane, s'est élancéle en premier sur l’eau.

 

 

Les quatre demoiselles font un très bon départ, car elles pointent à la deuxième place à 10 mètres de la première bouée. Une fausse pelle malheureuse, stoppe net le bateau et entame sérieusement le moral de l’équipage dans des conditions météo déjà difficile.

 

Le dernier bord de près de 4 km, en vent contre et de travers, avec des vagues irrégulières est particulièrement ardu. Ce sera finalement à la 13ème place que le bateau passera la ligne d’arrivée.

 

Deuxième équipage Mari et Alex, médaillé de bronze il y a deux ans aux championnats de France puis aux championnats du monde, a aussi connu quelques difficultés sur cette mer déchainée. Après un départ  laborieux, elles  réussissent à remonter jusqu'à la quatrième place inquiétant  même, à la deuxième bouée, le bateau en troisième position, mais là aussi le dernier bord est acrobatique et le classement ne changera pas.


Bilan un peu mitigé sur le plan sportif pour ces championnats d’aviron de mer. Mais la saison n’est pas terminée car dans quinze jours, Alex et Mary remette les conteurs à zéro à Plymouth, en Angleterre pour disputer les championnats du monde de la discipline.

 

Retrouvez plus de photo du week end dans la galerie.

APF

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 07:04


6 èmes! Ce sera notre classement final au terme des 3 Rounds, nous n’accédons donc pas à la finale qui se courait à 4 équipages et qui fut brillamment remporté par des Anglaises expérimentées !
C’est sans médaille,  mais des souvenirs plein la tête
que la délégation surf Boat des Brut de Fleurs est rentrée d’outre manche.

 

Les Tops et les Flops du weekend end !

 


Les Tops 


Top 1 : Le cadre
Mélange de falaises et de verdure sur lesquelles se fracasse la mer celtique, avec une alternance de petites plages comme la Tolcarne Beach, arène de notre aventure !

Top 2 : Andrew, notre sweep anglais francophile, qui avec patience et passion nous a apporté tout son savoir faire, son courage et sa bonne humeur !

Top 3 : Notre Surf réussi sur le deuxième Round, sensation inédite et jubilatoire ! C’est quand que l’on recommence ? 


Top 4 : Les petits déjeuners anglais pris à 5 heures de l’après- midi !
Top 5 : La présence à nos côtés de Cyril (Crédits Photos) et de l’ ABC Bordeaux ( Dam’s, Seb, Tom et fanfoué) compagnon moral de l’aventure et garant de la bonne humeur ambiante !
 


Les Flops

 
Flop 1 : «  Flop ! » comme le bruit de notre bateau qui se renverse dans l’eau au bout de notre première course ; 0 point de marqué sur ce premier Round.  

Flop 2 : même si nous avons réussi à passer à côté des gouttes de l’Angleterre, le froid était bien là pour nous saisir entre chaque round !   

Flop 3 : « flop  » c’est aussi le bruit qu’a dû faire le bout de doigt abandonné à la mer dans un chavirage malheureux par « Paulo » courageux rameur Bergeracois ! Nous lui adressons une mention spéciale pour son sang-froid ! 

 

Bilan donc positif pour cette première expédition Brut de Fleurs dans le monde du surf Boat. Rendez-vous l’année prochaine à Biarritz pour l’édition 2010 ; le décompte à déjà commencé !


Plus de photo de l’aventure à retrouver dans la galerie

 APF

 

 

Partager cet article

Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 14:23

Pour une première épreuve hors des frontières, le team missionne un équipage de valeureuses rameuses en embarcation "surf-boat".
Chef de bord du seul équipage féminin français de la compétition, Alex nous accorde une interview-présentation de l'évènement...

Team BDF : Alex, en tant que « déléguée surf-boat » du team, pourrais-tu nous présenter ce sport ?

Alex Pégaz : Pour la présentation de ce sport il aurait peut être mieux valu poser cette question à un maitre nageur Australien, non pas par ce qu’il est blond, musclé avec de les cheveux long et qu’il joue de la guitare sur la plage le soir à le coin de le feu…….non, non, pas pour cela…. Mais plutôt parce qu’à l’origine, le Surf-Boat est une embarcation conçue pour le sauvetage en mer des côtes de l’Océanie, la pratique s'est ensuite étendue, notamment sur la cote Est des Etats Unis.

Les sauveteurs de l’époque avaient besoin d'une embarcation lourde pouvant franchir les vagues, là où un nageur-sauveteur ne pouvait intervenir. De nos jours, les gardes côtes sont équipés de moyens d’intervention de sauvetage plus efficaces et le Surf Boat est devenu un sport à part entière.

Les pelles de compétition sont en Carbone,  plus lourde et plus longue qu’une pelle de pointe d’aviron (pour ceux qui en ont déjà porté).  Les compétions se font à 4 rameuses (je vous rappelle que l’on est sur un site 100% féminin !)  Assises en quinconce dans ce qui pourrait s’apparenter à une chaloupe qui peut être en bois ou en matériaux composites.

Une cinquième personne, le Sweep (un genre de super barreur -ou néanmoins plus  rare dans le surf Boat car le poste est vraiment physique- une super barreuse) qui a lui aussi une pelle : le Sweep-oar, avec lequel il  peut godiller, barrer et c’est véritablement lui le capitaine du navire.

BDF : Qu’est-ce qui t’attire dans ce sport « extrême » ?

AP : Plusieurs éléments:
1/ Le cadre: Le départ se fait sur la plage les pieds dans l’eau, on rame environ 200 à 250 mètres contre la vague, le Sweep nous fais virer autour d’une bouée et le retour se fait en surf jusqu’à la plage ou une des équipières saute du bateau pour aller toucher un drapeau à 15 mètres du bord de l’eau.
Le cadre est donc déjà incroyable, peu importe le lieu des compétions ont est toujours sur une plage avec une mer ou un océan à affronter qui s’étend devant nous à perte de vue.

2/ L’ambiance: le départ et l’arrivée se font sur la plage et les bateaux dans la compétions reste toujours en vue du rivage et du public (à la différence de l’aviron de mer pour ceux qui pratiquent). Bref tous les ingrédients sont réunis pour que la plage se transforme en véritable stade marin avec une ambiance assez unique.

3/Le surf: la remontée contre la bouée dans les vagues n’est pas si éloignée de l’aviron de mer, quand la houle est faible, car si les éléments ont décidé de se déchainer, on peut assister à de sacrées cascades vraiment spectaculaires et dans ces cas -là, au niveau des sensations, on n’est pas très loin du grand 8 d’un parc d’attraction, le risque en plus !

Le surf lui se fait au retour, les rameuses rabattent leur rames, se lèvent de leurs sièges et se rapprochent toutes les quatre duSweep, au milieu du bateau afin de répartir le poids sur l’arrière, et que le bateau (comme une planche de surf que l’on croise à Lacanau), puisse prendre le maximum de vitesse, bref sensations inédites de glisse garantie !

En gros le surf boat est la conjonction de l’aviron (le sport que je pratique depuis 18 ans) avec un aspect plus ludique et plus sensationnel. Il y a aussi plus d’imprévu, plus de surprises,  bref plus d’émotions !

BDF : Peux-tu nous décrire l’évènement des 5 et 6 septembre 2009, ainsi que l’équipe du team qui participera ?

AP : Le 5 et 6 septembre se tiendra les championnats d’Europe de Surf Boat  à Newquay, sur les plages anglaises de la mer celtique au sud ouest de la grande Bretagne. Cette compétition devrait  voir s’affronter les meilleurs équipes européennes. Nous sommes néanmoins le seul équipage féminin français!

L'édition de cette année sera un peu spéciale car le Surf Boat connaît aussi la crise et l’événement qui, à l’origine, devait se tenir à Biarritz, a été déplacé il y a quatre mois. Au niveau logistique tous les équipages engagés n’ont peut être pas pu suivre.

Les équipages restant sont vraisemblablement les plus motivés comme l’équipe BDF qui répondra présente sur la mer celtique en se premier week end de septembre.

Nous seront quatre Brut de fleurs et le Sweep nous sera proposé par l’organisation.

Il y aura donc Carole Boitelle, dite "Kako" qui aura à cœur de faire mieux que l’ année dernière où, au bout de 30 secondes, son bateau et l’équipage s’étaient renversés sur une énorme vague sans pouvoir alors terminer la course. Afin de parfaire notre technique, nous avons suivi avec Carole un week end d’entrainement à Mimizan au printemps ! Avec cet été un GR20 dans les pattes Carole est probablement la plus en forme de nous quatre pour réattaquer la saison et prendra vraisemblablement à tribord la nage de notre embarcation.

Virginie Daille, dite "Bis", 100 % novice dans ce sport, néanmoins originaire de Toulon elle connaît bien la pratique de l’aviron de mer ou elle à déjà obtenu plusieurs distinctions au niveau national. Tribord également, elle prendra l’avant dernière place, située à l’avant du bateau.

Morgane Pegaz, dite "Momo", va également découvrir ce sport à l’occasion de ces championnats. Sa pratique de l’aviron de mer depuis quelques années est un atout qu’elle pense bien exploiter. Tout à l’avant du bateau à bâbord elle devra mettre en avant son agilité et sa dextérité pour résister aux vagues et courir le plus vite sur la plage pour la course au drapeau finale.

Enfin pour ma part je monterais à bâbord derrière Carole, j’ai également une revanche à prendre sur l’an passé. Et j’espère que l’expérience de la mer que je partage avec mes coéquipières saupoudré de notre brin de folie vont faire de beaux éclats d’écume sur le rivage de la baie de newquay.

BDF : Votre objectif pour cette régate ?

AP : Pourquoi pas un podium ;) !
Et passer un « brut de fleurs moment »  avec mes coéquipières en maillots de bains sur les plages anglaises au mois de septembre…bbrrr !!

BDF : On compte sur toi pour nous tenir informés des résultats au cours du week-end ?

AP : Of course !
Avec, débriefing et photos a notre retour d’outre manche !

Les liens pour + d'infos:

http://www.liguefrancaisesurfboatrowing.com/

http://www.europeansurfrowers.com/

http://www.oceanthunder.eu

Partager cet article

Repost0