Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 11:31

5h30 quand le réveille sonne en ce dimanche matin 19 février, cela fait mal à l’oreiller !

Le rendez-vous du jour est du côté du Bourget en Huile (73) pour le Belledonne Gelon Raidlight Trail

 

58_logo_75666-335ef.jpg

Un évènement sur une longue distance était programmé pour nous (Morgane et Alexandra) de longue date dans le cadre de notre préparation pour la Transmarocaine.

 

index

(Bientôt toutes les infos sur ce Raid par delà la méditerranée)


Nous avions d’abord cherché une course d’orientation (gros morceau de l’épreuve marocaine), faute d’en avoir trouvé pas trop loin de chez nous, nous sommes décidées pour 31 km de bonheur (ou pas !) sur neige.

 

Deux éléments ont néanmoins permis d’ensoleiller cette journée :

 

1 -Laurent, un gones raideurs, qui nous à accompagner de sa bonne humeur dans ce périple matinale, lui aussi aligné sur le 31 km.

P2190001

(Morgane, Alexandra, Laurent, frais d'avant départ

 

2 -Le sourire et l'acceuil de  Mélissa au retrait des dossiers d’inscription ! Sourire que l’on à pu recroiser avec plaisir sur le parcours.

 

A peine le temps de se mettre en tenue et d’échanger, par inadvertance, nos dossards,  que nous voilas parties à la découvertes de ce paysage montagneu et immaculé de blanc.

 

Courir sur la neige, c’est nouveau . Nous avions déjà essayé le coastering (course sur plage) lors du  Raid XL 2011. Courir sur du sable ce n’étais déjà pas évident, mais force est de constater que courir sur la neige, ben c’est encore moins évident !

 

Il est fort possible que les systèmes de chaines à neige vendues pour mettre sous les baskets facilitent la chose et diminue cette sensation de ne jamais pouvoir dérouler, de toujours piétiner,  et d’être toujours aux aguets sur ses appuis pour éviter la blessure.  (Objectif N°1 : pas de blessures !). En l’occurrence nous n’en avions pas, mais nous le conseillerons !

Divers-articles-0541.JPG

Morgane, la ligne d'arrivée toute proche

 

Au bilan, l’objectif N°2 est rempli, à savoir se mettre un peu dans le rouge sur une épreuve  longue  (entre 3h40 et 4h10 d’efforts), une bonne séance de travail à trois semaines du décollage pour Marrakech...

Partager cet article

Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 10:33

C'est avec beaucoup de joie que nous vous annonçons la naissance de Juliette, 1e fillette de notre BDF Fanny et de son cher Yann !

Enfin une future membre !! Eh oui, pour l'instant on ne comptait que des ptits gars...

L'avenir du Team est assuré : il paraît qu'elle est déjà tonique de la cuisse !

Juliette.jpg

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 14:35

A retrouver dans le N° 11 de Janvier/Février 2012 de EndorphinMag, pas moins de 5 pages dédiées au team Brut de Fleurs et les interviews exclusifs de notre Pat et notre Elsa.

couverture-endorphine-mag.jpgEndorphingMag : mag des sports nature 100% gratuit en un CLIC

sommaire-endorphine-mag.jpgUn sommaire riche et alléchant !

 

Capture-plein-ecran-10012012-145504.jpg
Rendez-vous page 56 pour les Brut de Fleurs


Merci Mike pour ce bel article ! 

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 09:47

Bonne Année 2012 à tous !

 

Sans-titre---2.jpg

 

 

 

A venir le calandrier 2012

de notre nouvelle saison sportive et fleurie

 

En avant première : Nous serons au Raid XL fin avril !

affichetemporaire2012.jpg

Les organisateurs semblent déjà nous attendre avec la mise à l'honneur de notre Fanny  !

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 09:46

img029.jpgCrédit Photo : Photogone

 

Un petite page pour le bilan du Raid’ Elles à découvrir dans le dernier  MAG Aviron ! Merci !

img028-1.jpg

mag_aviron_1.jpg

 

La version 2012 du Raid est déjà en préparation ! Affaire à suivre.

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 09:44

La nuit de la SaintéLyon en images ; soyez attentif au dossard numéro 53 tout de rose vêtu sur la ligne de départ

appareil photo

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 12:59
Endurance Mag remettait samedi soir dans le cadre de la SaintéLyon ses Trohpées

Logo Trail Endurance 

TROPHÉES DU TRAIL 2011 : LE MEILLEUR BLOG EST ......

Après 48 heures de votes sur Facebook et 248 participants, c'est le Blog de Laurent Valette "www.loloraidoutdoor.com" qui remporte le trophée du "MEILLEUR BLOG" avec 36% des suffrages. (voir "Racines, branches et potos"). 

A lire aussi sur "l'interview Cash" de Laurent sur le blog de Mamanpat.

 

DSC04232.JPG


Bravo Laurent, continue à nous transporter !

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 12:21

affiche

Pour la 4èmes années consécutive, les Brut de Fleurs étaient en force pour prendre le départ de la course mythique de la SaintéLyon !

Pour revivre les éditions

 2009 CAROLE LAPIN 2009-1

 et

2010

 Saintelyon-2011 0576

  Les solos     les relais

 

 Pour la version 2011, premier essai d’un relais 2x féminin :

Essai réussi avec la victoire de Gwen et Alex !

Redimensionnement de IMG 17501ère  le relais à 2 (30 km et 38 km) féminin : Gwen et Alex. C’est Pat qui assure l’intérim et la promotion du team sur le podium, Gwen ayant déjà du repartir travailler (!).

Saintelyon-2011-0283.JPGAlex et Gwen (et pingouin !) fleures fraiches d’avant départ.

Tous les détails de la nuit du relais 2x dossard 2230.


Gwen : relais 2x, Saint Etienne ->Sainte Catherine, 30 km.


C’est ta combientième participation à la SaintéLyon ?
C’est ma deuxième participation. La première c’était en relais à 4 et cette année j’ai refait la Saintélyon en relais à 2 avec Alex. Mais c’est la dernière fois que je fais une course de nuit!!!


Qu’es ce qui te plaît dans cette course ?
Euh ce qui me plait...bah je ne sais pas justement!! Parce que c’est quand même assez horrible la Saintélyon avec la gadoue, les cailloux, la nuit, la pluie!!! Bref faut être assez timbré pour faire ça... En plus, on peut jamais courir au taquet parce qu’on voit rien du tout donc c’est un peu frustrant. Et puis le retour en bus de sainte Catherine à Lyon avec un gars qui vomit toutes les 10 min c’est assez sympa. Mais heureusement dans tout ça, y’a les Brut de Fleurs avec qui on peut bien se marrer!!


Qu’es ce qui était différents des autres années ?
On a gagné plein de sacs!!!


Un petit mot adressé à tes coéquipières ?
Euh...et si on faisait un trail de jour?? Et sinon bravo à toutes les Brut de Fleurs...

 

Saintelyon-2011 0276

Alex : relais 2x, Sainte Catherine -> Lyon, 38 km.


C’est ta combientième participation à la SaintéLyon ?
C’est ma 4 ème participation. La première année j’étais en relais à 4, je fessais la 3 ème partie. En 2009,  j'ai voulu tenter l’expérience en solo, c’étais dur, mais mon résultat ( 5 ème féminine était encourageant), j'ai donc tenter à nouveau le solo en 2010 avec l’objectif d’améliorer mon temps, mais une intoxication alimentaire m' a contraint à déclarer forfais  très rapidement à Saint Christo. Pour cette année, je savais que je n'aurais (ou ne prendrais) pas vraiment le temps de bien me préparer, je suis donc partie sur la formule relais à 2, un intermédiaire, que l’on n’avait pas encore testé !


Qu’es ce qui te plaît dans cette course ?
Le côté nocturne de la course et l'impressionnante émulation qu'elle génère sont indéniablement les points forts de cette course. Et puis aussi, recroiser des gens de tous horizons et de tous sports.


Qu’es ce qui était différents des autres années ?
La différence c'est déjà la distance jamais testée de 38 km. Et je me demande encore comment c'est possible de faire 30km de plus. C'est là où les notions d'entrainement prennent tout leur sens. Sur la fin du parcours j'ai pu apprécier la "nouvelle"(quoi surtout pour moi) partie qui nous fais passer par les berges du quartier confluence, je ne connaissais pas le coté Saône. C'est assez sympa, bien qu'interminable !

Un petit mot adressé à tes coéquipières ?
Je sais que cette victoire tenait à cœur pour Gwen, pour elle, je suis d'autant plus satisfaite de notre classement, même si j'aurais aimé, personnellement, faire un meilleur chrono. Les choses ce sont faites simplement, sans se prendre la tête, et c'est ce que j’aime dans l’esprit de notre team en général.
 Chapeau bas aussi à Pat qui m'impressionne toujours : elle à finie « ce truc » pour la quatrième fois ! Enfin bravo aussi aux filles du relais à 4, c'est chouette d'avoir pu partager des brides de nuit avec elles et les remplaçantes fortes sympathiques, Marion et Solange, qui ont assurée !

 

Saintelyon-2011 0279


Le relais 4x avec Morgane et Elza.C, qui suite à la blessure de Mary et à l’attente d’un heureux évènement de Elsa.P, ont d’abord fais la course aux remplaçantes avant la course nocturne ! Une très honorable 9ème place ! (merci à Marion et Solange (Trottinette) pour leur belle prestation au pied levé)

Saintelyon-2011 0262

Les relais : 2x et 4x avec Marion, manque plus que Solange (Trotinette) pour compléter le tableau.

 

Tous les détails de la nuit du relais 4x dossard 4060.

 

Morgane. Relais 4x, 3 ème partante, Sainte Catherine-> Soucieux, 16km.


C’est ta combientième participation à la SaintéLyon ?
 Cette année c'est ma troisième édition en relais à 4 sur le parcours St Catherine - Soucieux. Pourquoi refaire 3 fois la même chose me direz vous ?? La première année je suis repartie de la Saintélyon frustrée, car je n'ai pas su doser mon effort et je suis rentrée chez moi j'en avais trop sous le pied ! L'année dernière les conditions "extrêmes" ne m'avait pas permis de prendre ma revanche sur l'année d'avant. Donc c'est remplis d'espoir et d'attente que je me suis réinscrite pour cette année.

phot-lapin.jpgQu’es ce qui était différents des autres années ?
Sur mes 3 éditions je n'ai jamais eu les même coéquipières, sauf Elza, dernier relais. Cette année était un peu particulière car on à du chercher deux relayeuses 2 semaines avant le départ !!  C'est avec soulagement et pour notre plus grand plaisir que Marion et Solange ont rejoint les Brut de fleurs l'histoire d'une nuit. Pour résumer cette dernière édition je me suis enfin fait plaisir sur mon parcours.

Qu’es ce qui te plaît dans cette course ?
 Pour cette version 2011, j'ai fait de belles rencontres et j'ai été ravie de partager ce relais avec mes coéquipières.


Un petit mot adressé à tes coéquipières ?
Un bilan plus que positif et motivant !!
Avec une pensée toute particulière pour Aurelio pour qui l'aventure c'est arrêtée au kms 9 sur une luxation du coude; et un grand Bravo à tous les solos finisher (Patricia, Virginie, ...) et à notre relais 2 qui gagne cette épreuve !!!
 Rendez-vous l'année prochaine!



Elza. Relais 4x, 4 ème partante, Soucieux -> Lyon, 22km.


C’est ta combientième participation ?
C'est cette année c’est ma 3ème participation au relais à 4 de la Sté. C'est aussi la 3ème fois que je cours le 4ème relais sur lequel je me sens bien. Ayant quelques repères de distance je l'ai d'autant plus apprécié cette année.

155420_10150098692026018_687416017_7269316_4663114_n.jpg
Qu’es ce qui te plaît dans cette course ?
Ce qui me plait le plus dans cette course c'est de partir pour un relais avec en tête le fait que les filles ai couru avant moi et que je me dois de boucler au mieux la fin de la course. Le fait d'être durant les 22km entourée de coureurs et coureuses (et de la musique a fond dans les oreilles ! ) est extraordinaire, cela me porte!
Ce qui est le plus gênant pour moi c'est le fait que les derniers kilomètres ne soient pas bien indiqués. Mais d'année en année je me situe mieux.
Un gros MERCI à tous ces gens qui restent dans le froid pour nous guider, voitures et coureurs!


Qu’es ce qui était différents des autres années ?
Par rapport aux autres années, comme j'avais plus de repères, mon parcours m'a paru plus court. Les conditions météo influencent beaucoup le terrain, là il était gras et boueux. Après avoir vécu la neige l'an passé et un tps sec il y a deux ans, c'était donc encore une autre expérience.


Un petit mot adressé à tes coéquipières ?
Franchement les filles je me suis régalée! En conduisant "all night long" j'ai pu bien ricaner avec vous, très sympa, merci Marion et troti' :)
Je repars certainement pour l'an prochain avec l'envie de faire dans le top 5! Pour les motivées, partez devant je serais à Soucieux !


 

Coté solo : Pat Finisher pour la 4ème fois ! ! ! !

Pat-finisher-avec-mari-trotinete.jpgPat finisher et son 4ème tee-shirt et Pat


Tous les détails de la nuit en solo dossard 53.


Retour avec elle sur sa course :

"Je prenais le départ de ma 5ème participation ce samedi 3 décembre peu avant minuit...

Une édition toute particulière à plusieurs points de vue :


- 2007 finisher, 2008 et 2009 couronnées du diplôme Sainté de Bronze (moins de 8h30) mais 2010 brutalement stoppée par une chute sur coccyx sur verglas dans le Bois d'Arfeuille et rapatriement aux urgences...
- une revanche à prendre donc sur 2010
- une tentative de chrono pour aller chercher la Sainté d'Argent (moins de 7h30)
- pour cela : une assistance minutée tout au long du parcours avec lièvre/sherpa (je n'ai porté que mon poids de corps, mes vêtements, ma montre Garmin et mes frontales seulement quand besoin !)

J'obtiens de l'organisation le privilège d'un dossard "élite" (et pour Pat mon accompagnateur qui n'est autre que la mari de Solange (Trotinette) qui complète le relais 4x)  (encore merci Michel (Sorine), directeur Extra Sports) et me place sur la ligne même du départ avec la crème de cette édition et c'est pas peu dire... Je suis fière et mon sourire à la Ultra Bright le démontre ! Premier petit moment de gloire, je serai sur les photos du départ !!! Eh eh !

377501_2684628165131_1539182876_2685454_1203872944_n.jpg


Ambiance de folie, musique à fond, un speaker qui se déchaîne et pan, c'est parti !


La partie bitumée jusqu'à Sorbiers est gérée version Fomule 1, non pas pour la vitesse mais pour l'optimisation du tracé du parcours ! Mon binôme me donne des indications d'une précision à faire pâlir tous les GPS ! J'écoute à la lettre les consignes sauf que...
Y'a une caméra qui nous suit, je lui tire la langue et hop voilà que je me fais interviewer dans la montée de Sorbiers. "Mais pourquoi vous faites ça ? (ndlr : tirer la langue. "Ben bla bla bla..."); Bon Saint Pat n'est pas très content, je suis essoufflée du coup... Ben oui mai bon, je suis prête à tout pour un moment de gloire, je le disais déjà quelques lignes plus haut !!!

Mais bon, tous les voyants sont au vert et l'allure est bonne. Au timing fixé nous entamons les premiers chemins sous la pluie, qui cessera rapidement pour laisser place à ses conséquences : la boue !
Nous n'avons pas forcément droit aux piscines de l'édition 2008 mais c'est bien glissant et gluant !
Nous perdons donc quelques minutes au premier pointage à Saint Christo mais rien d'alarmant puisque nous avons des repères pour un temps en 7h20.


Mais les descentes sont toutes crispantes la peur d'une nouvelle chute, les parties plates sont piégeuses et les champs pour éviter la glaise sont meubles et plombent bien les jambes ! (Ca je m'en rendrais compte plus tard...).

A Sainte Catherine nous enregistrons 15 mn de retard, rien d'alarmant.


Les ravitos sont traversés au pas de course, accrochée derrière Pat. Désolée pour ceux que nous avons bousculés au passage...


A la sortie nous attaquons la montée qui va nous mener au Bois d'Arfeuille et le coup de mou me surprend par ici.

La descente du Bois passe assez bien mais est réalisée prudemment et donc... trop lentement.
J'accuse le coup à la sortie du bois, j'ai mal de partout du haut de la nuque aux bas des jambes et suis limite nauséeuse. J'indique mon état au coach et profite de l'assistance du papa avant le ravito de Saint Genoux pour m'étirer (Morgane du relais à 4 a du me doubler à ce moment dommage de s'être loupées !) et dire à Pat de me préparer un Doliprane.

J'avale ça une fois qu'il me rattrape après le ravito de Saint Genoux et en échangeant quelques mots avec une relayeuse et vlan...
La voilà ma gamelle de l'édition 2011 ! Un caillou, un "I believe I can fly" et un plat sur le ventre dans la boue. Zut y'a plein d'autres cailloux, mon genou droit en rencontre un : caillou 1 - genou 0.


Simple écorchure mais sûr le coup avec le collant déchiré j'ai un doute ! Et en me relevant le mal aux côtes me fait flipper quelques secondes ! Allez, plus de peur que de mal, mon Saint Bernard me sort une lingette pour décrasser tout ça. L'avantage de cette vautre : me voilà sortie de ma torpeur musculaire, comme un électrochoc !

Direction Soucieu donc, où le retard enregistré (passage à 5h21) nous fait mettre une croix sur l'objectif de 7h30. Moins de 8h encore jouable...
Mais la suite n'est pas si simple : les maux de ventre redoutés eux aussi font leur apparition, pourtant l'alimentation avait été programmée pour les éviter... Intestins en vrac, points de côté qui m'empêche d'envoyer comme je le souhaiterai en descente notamment. Wahou, la grande forme !
Et la boue n'arrête pas son oeuvre tout comme les quelques montées encore à franchir.
Pfiou, si à Soucieu le diction de mon Saint accompagnateur me disait que je n'avais pas à implorer les Dieux, à Chaponost je lui ai demandé si j'en avais maintenant le droit pour commencer mon chemin de croix...

Tout le monde l'aura donc compris, la partie devient serrée et se joue à 2 : la tête de Pat contre les corps de Pat. La première à un sérieux avantage tout de même, elle ne veut pas lâcher l'affaire et elle a un soutien indéfectible de la part de son duo qui plane comme une auréole au dessus de la tête de son saint. Je ne sortirai même pas le mp3 pour me mettre dans ma bulle en mode déconnexion de cerveau.
Je reste lucide et les échanges et discussions sont un bon moyens d'oublier certains sensations et informations que tente d'envoyer le corps !

Beaunant arrive enfin avec la dernière difficulté montante, celle des aqueducs. Avec ce dernier point d'assistance Papapat (6 au total), je suis débarrassée de mes frontales et j'ai droit à un cadeau du ciel (presque comme la pub TV !) : un ferrero roche d'or ! J'aurai du l'avoir si nous franchissions la ligne en moins de 7h30, Patrice me l'offre ici en me disant que nous en sommes en moins de 7h (il est 6h59 !) et que je l'ai somme toute bien mérité !


Voilà qui me donne un coup de fouet, alors que je n'arrive plus rien à avaler, et il a du coup du mal à me récupérer dans la descente qui suit où malgré mon point de côté j'avance à bon rythme !
Puis arrivent les 5 derniers et interminables kilomètres effectués en partie sur la pointe de la confluence... Je n'ai plus assez de mots pour décrire cette longueur et cette horrible impression de ne rien maîtriser et de ne plus réussir à courir !
Enfin on traverse le Rhône, Pat me propose de marcher après les escaliers, un signe de main pour lui signifie que zut, non j'en ai marre je veux arriver, on ne s'arrête plus !

Il fait jour désormais, il y a de plus en plus de monde pour donner les derniers encouragements, les derniers mètres arrivent, la sono se fait entendre, les applaudissements de supporters massés dans les 100 derniers mètres. La gorge se sert, les dents et les poings aussi. Dernières photos, et un zoom que je reconnais entre mille : celui de Papapat, mais le mien, pile poil de quoi faire monter le sanglot qui était coincé pour le dernier virage.


Le tapis bleu, l'arche et c'est main dans la main que le duo de Pat franchi la ligne d'arrivée en 8h17'21".
Je ne peux que tomber dans les bras de mon incroyable binôme et le remercier chaleureusement.
Nous avons passé une nuit fabuleuse (que Solange ne s'inquiète pas, c'est resté sportif et je me suis vautrée seule dans la boue ! Sauf à la sortie du ravito de St Christo !...), une expérience nouvelle pour moi et un apprentissage de la gestion de course qui me fera assurément progresser ! (Certes je n'ai rien géré du tout, Patrice a tout fait, même ouvrir les bouchons de mes bouteilles de boisson et me déballer mes pates de fruits !).

Me voilà dotée d'un magnifique tee-shirt finisher parme et doré, une pure merveille, et d'un impérissable souvenir sportif !


Et pour profiter pleinement de la fête jusqu'au bout, j'ai "piquer" la place de Gwen sur le podium...

Redimensionnement de IMG 1753

Qu'est-ce qu'elle ne ferait pas Pat pour un petit moment de gloire ! Toujours dans les bons plans mais surtout grâce à des ami(e)s d'exception !


Merci à toues celles et ceux présents pour me suivre, m'encourager et me féliciter, c'est sûrement la plus belle des récompenses !"

 

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 09:17

logo-race-ok-10

         Cela faisait des années qu'elle nous vantait la douceur du sud, cet été indien qui n'en finit pas de prolonger les beaux jours, une fois passée la frontière sud de Rhône Alpes... Alors on lui a dit "Banco" à la Vivi, quand elle nous a parlé du nouveau projet de régate lancé par les vétérans (dont le PADRE) d'Avignon. Mais il n'y avait guère que sous le pont qu'on a été à l'abri de la pluie! Elle nous a alors répondu que c'était le monde à l'envers, qu'il n'y avait plus de saison, pour preuve, il faisait beau à Villefranche au même moment, et surpris les pieds au sec, les bénévoles de là-bas ont vite remplacé le traditionnellement salutaire vin chaud en SANGRIA!

 

Aviron-2011 0256-1



Trève de taquinerie...

Une régate innovante disions-nous. En effet, l'équipe organisatrice n'a pas hésité à mouiller la combi aux 4 coins de l'Europe pour s'inspirer des grandes régates en 8+ qui font rêver les français, trop souvent cantonnés au skiff. Leur proposition 100% 8+, pour cette première édition, était de courir un "prologue" sur 1200m le samedi matin, et une finale sur 4500m le samedi après midi, en lançant par catégorie les concurrents dans l'ordre inverse des arrivées du prologue. Le but : Créer des remontées et dépassement captivants pour le spectateur.

 

Aviron-2011 0216


Nous concourions avec le 8+ Brut de Fleurs dans la catégorie du 8+ senior femme. A bord : Alex, Morgane, Elsa x 2, Virginia, Patricia, Gwen, Ségo à la barre, et pour remplacer au pied levé notre Mary bloquée, une sympathique Federica, du club de Milano.


La course du matin ne se déroule pas bien : du mal à trouver un rythme sur cette épreuve de sprint, et surtout des réglages à modifier... nous terminons 8e/10 dans notre catégorie.
Après un repas abrité et une petite reposée, nous nous attelons aux réglages de notre bateau ; un super STAMPFLI green prêté par  EURODIFFUSION'S .

 

Logo-eurodiffusion.jpg


Cela nous a bien servi, nous parvenons à toutes nous employer à 100% sur le parcours de l'après midi. Nous terminons à 13s du bateau annécien vainqueur (le même écart que le matin, alors que le parcours était 3x plus long!).


Au classement senior femmes, nous profitons de la bonification du parcours long pour remonter... à la 3e place! Nous sommes gratifiées chacune d'une bouteille de côte du rhône. A signaler : le club vainqueur du classement général est reparti avec un 8+ de compétition (valeur 15.000,00€), une dotation exceptionnelle!

Aviron-2011 0269

L'organisation ne s'est pas arrêtée à la somptueuse remise des récompenses : leur sens de la fête et de l'accueil nous a mené jusqu'à l'Irish Pub, réservé pour la RACE, avec une ambiance 100% aviron dans la déco, et les vidéos projetées qui donnaient envie de finir sa bière et de retourner sur l'eau !!

 

On souhaite longue vie à cette régate et on se réjouit déjà de la prochaine édition, tout comme du projet "SPEED Race" : courses en 8+ sur 400m et de nuit, nuit d'été avec chaleur et où on ne cherchera pas mesquinement le soleil !

 

 

 

 

Il nous reste à remercier Nathalie et Robert pour leur acceuil chaleureux au gite des toulissières !

4edmv-DSCN1395

Et merci Geo pour les photos !

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 08:40

Bari, Championnats du Monde des clubs d'aviron de mer, 20-23 octobre 2011

 

Marilyne et Elsa sont parties avec une solide délégation de leur club (CAThonon) aux mondiaux d'aviron de mer qui se déroulaient cette année dans le sud de l'Italie, côte Adriatique, à Bari la capitale des Pouilles.

En 4 barré avec Anaïs (junior surclassée), Eve et Robin à la barre, elles terminent difficilement leur série qualificative, réduites à 3 rameuses suite au bris de 2 pelles. Loin d'être favorites dans la finale, elles retrouvaient a cette occasion les rameuses du RC Marseille qui avaient subi elles aussi la déroute sur le parcours de Dunkerque et s'étaient sans doute vues privées du titre de championnes de France. Dans le premier bord de vent contre, elles devancent les lausannoises et font jeu égal avec la puissance du bateau anglais qui, au premier virage heurte l'embarcation marseillaise partie en tête. Robin, habile barreur, dans le second bord, place le bateau pour le surf et nos "lacustres" en profitent ainsi pour lâcher les marseillaises et prendre l'ascendant sur la course. Grace à la coordination de ramerie des coéquipières chablaisiennes, le bateau conserve son avance sur les bords suivants et s'offre un finish déterminé sur le "lungomare" de Bari et sous les derniers encouragements des supporters conquis.

"Le 4 barré en mer, c'est avant tout une super cohésion d'équipe, sur un bateau exigeant (SAFRAN 33). C'est aussi un(e) barreur(euse) confiant et expérimenté: dans notre cas, Robin détient toutes ces qualités, il a su nous faire "virer" chaque bouée en optimisant nos trajectoires et en évitant les abordages avec les autres bateaux. En aviron de mer, les bons rameurs ne sont pas toujours récompensés (je pense à notre équipage senior homme qui a encore été malchanceux, ou encore au 2x SF de Grenoble..). En plus des capacités techniques et physiques, à la différence de l'aviron de rivière, en aviron de mer il faut pouvoir transformer l'environnement maritime (vent, vagues, courants) en allié. Sur cette finale, nous avons parfaitement abordé des conditions de courses variées, et je dois dire que grâce à ce petit brin de chance qui fait que cette fois-ci nous n'avons rien cassé, nous étions intouchables" Elsa

IMGP4958.jpg

Finish en ligne droite longeant les quais de Bari


IMGP5339.jpg

Les Anglaises du Thames (2e après la pénalité qu'elles ont obtenu à l'encontre du RC Marseille, finalement déclassé 4e) et les Suissesses de Lausanne (3e)

Partager cet article

Repost0