Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 11:31

5h30 quand le réveille sonne en ce dimanche matin 19 février, cela fait mal à l’oreiller !

Le rendez-vous du jour est du côté du Bourget en Huile (73) pour le Belledonne Gelon Raidlight Trail

 

58_logo_75666-335ef.jpg

Un évènement sur une longue distance était programmé pour nous (Morgane et Alexandra) de longue date dans le cadre de notre préparation pour la Transmarocaine.

 

index

(Bientôt toutes les infos sur ce Raid par delà la méditerranée)


Nous avions d’abord cherché une course d’orientation (gros morceau de l’épreuve marocaine), faute d’en avoir trouvé pas trop loin de chez nous, nous sommes décidées pour 31 km de bonheur (ou pas !) sur neige.

 

Deux éléments ont néanmoins permis d’ensoleiller cette journée :

 

1 -Laurent, un gones raideurs, qui nous à accompagner de sa bonne humeur dans ce périple matinale, lui aussi aligné sur le 31 km.

P2190001

(Morgane, Alexandra, Laurent, frais d'avant départ

 

2 -Le sourire et l'acceuil de  Mélissa au retrait des dossiers d’inscription ! Sourire que l’on à pu recroiser avec plaisir sur le parcours.

 

A peine le temps de se mettre en tenue et d’échanger, par inadvertance, nos dossards,  que nous voilas parties à la découvertes de ce paysage montagneu et immaculé de blanc.

 

Courir sur la neige, c’est nouveau . Nous avions déjà essayé le coastering (course sur plage) lors du  Raid XL 2011. Courir sur du sable ce n’étais déjà pas évident, mais force est de constater que courir sur la neige, ben c’est encore moins évident !

 

Il est fort possible que les systèmes de chaines à neige vendues pour mettre sous les baskets facilitent la chose et diminue cette sensation de ne jamais pouvoir dérouler, de toujours piétiner,  et d’être toujours aux aguets sur ses appuis pour éviter la blessure.  (Objectif N°1 : pas de blessures !). En l’occurrence nous n’en avions pas, mais nous le conseillerons !

Divers-articles-0541.JPG

Morgane, la ligne d'arrivée toute proche

 

Au bilan, l’objectif N°2 est rempli, à savoir se mettre un peu dans le rouge sur une épreuve  longue  (entre 3h40 et 4h10 d’efforts), une bonne séance de travail à trois semaines du décollage pour Marrakech...

Partager cet article

Repost0

commentaires