Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 17:50

En Bronze et en Argent !

Telles sont les couleurs dont se sont parées le Fleurs à l’occasion de ce dernier week end d’aviron de la saison !

Le rendez- vous était cette fois-ci, du 9 au 11 juillet, du côté de Mantes la Jolie, dans les Yvelines, à l’occasion du critérium national senior, vétéran et handi-aviron. Cette nouvelle édition  était disputée par plus de 1350 rameuses et rameurs, et plus de 140 clubs étaient représentés.

 En senior, la compétition est interdite aux rameuses et rameurs internationaux, et se coure sur 1000 mètres.

v-7-1067145.jpg

Le Bronze pour Elsa P.

En double SF, elle revient sur sa performance en toute jeune Maman !

Retour à Mantes-la-Jolie, 4 ans après un dernier titre à bord du navire des flowers.
Ces championnats « sprints » c’est mon objectif « rivière » de cette saison atypique, démarrée fin février pour retrouver la pêche après l’arrivée de mon petit lutin de l’hiver !


Avec ma coéquipière Ingrid, nous profitons d’une année où nous sommes autorisées à concourir dans cette catégorie « protégée ». Après une préparation difficile, jalonnée de vagues lémaniques et d’emploi du temps surchargé pour chacune (examens, obligations familiales, déménagement…) et pour notre entraîneur, nous arrivons à Mantes avec l’envie égoïste de nous récompenser de notre investissement !!


Les 13 inscriptions se réduisent à 11 bateaux partants, après la réunion des délégués de clubs. Si tout se passe bien, nous n’aurons donc que deux parcours à effectuer : la série du samedi matin et la finale du dimanche midi.


PICT0814

8h25 le samedi, nous voilà donc installées dans notre ligne d’eau, prêtes pour le premier départ. Seulement, on a vite l’impression que seules les rameuses sont prêtes ! Les teneurs de bateaux ne sont pas à leur place, le stater s’acharne contre les larsens qu’il provoque dans son micro, le ponton doit encore être avancé, l’essai de « tomber » de drapeau n’est pas encore réalisé (véridique !)… La critique paraîtrait facile et peut être drôle, si cette désorganisation ne nous avait pas fait perdre 20 minutes, perdant tout le bénéfice de notre échauffement… Enfin, le départ est lancé, mais nous sentons rapidement les méfaits d’un départ « à froid » : nous nous tétanisons, notre coup de pelle se raccourcit et nous tombons dans l’écueil de la dureté. Nous sauvons les meubles en terminant 2 e de notre série : la voie confortable de la finale directe s’offre à nous, alors que nos autres adversaires devront disputer un repêchage.


L’attente est longue jusqu’au dimanche 13h05, jusqu’à cette finale à 6, avec les 4 premiers bateaux en 8 secondes, et les deux autres qui, même repêchés, sont à craindre pour leur expérience. Comment on fait déjà pour gagner ? Comment on évite de rester au pied du podium ? Le temps ne fait rien à l’affaire, maman ou pas, la finale A c’est trop stressant !!.


D’autant qu’à son approche, nous ressentons la pression : les bateaux de notre club se sont fait sortir, et il semblerait que personne ne veuille repartir de Mantes-la-Jolie en club bredouille… Une bonne accolade réconfortante et nous embarquons, avec la médaille en point de mire. Le départ est donné très rapidement cette fois-ci. Notre course passe à une allure folle : à la nage du bateau et tellement dans mon objectif, je ne vois rien, je dois compter les bateaux derrière nous après le passage de la ligne d’arrivée pour comprendre que nous serons 3e et donc médaillées ! A deux secondes du titre (décroché en 3’39’’ par les lilloises), nous explosons de joie !

PICT0811

Repensant à ma fin de saison 2006, je me dis que ce sont peut-être les saisons les plus chaotiques qui arment pour faire les résultats les plus inattendus... A méditer, sans tomber dans le masochisme !
 
Un grand merci à ma coéquipière, et à ma famille pour son soutien moral et logistique depuis le début de saison !


 
L’argent pour Virginie, Alexandra, Carole et Marilyne
En 8+ elles avaient une revanche à prendre sur  les 2000 : contrat presque rempli !

 

24 huit féminin engagés pour ces critérium : autant dire du jamais vu en France !!


Les courses s’enchainent, éliminatoires, accès directe en ½ finales, ½ finales, nous avons le deuxième temps au générale  tous le week end, mais toujours à moins de 2 secondes des premières, au départ de la finale nous savons que nous avons la possibilité de gagnée si nous mettons toutes nos énergies dans le même sens.

 

34471 1420103755514 1620277699 983216 4897529 n j

Une nouvelle fois le départ reste notre gros point faible et les filles de Caen, que nous n’avions jamais rencontré en compétition, prenn ent un énorme départ et font la course en tête, derrière nous aurons de cesse de devoir revenir sur nos autres adversaires de cette finale,  qui nous ont distancé dans la première partie de parcours…..

 

Les efforts payent et l’arrivé se fait dans un mouchoir de poche : le résultat officiel se fait attendre : deuxième !

34626_1556109820795_1176706736_31606153_1465151_n.jpg


Derrière Caen, devant Aiguebelette et Reims qui nous avait battus il y a quinze jours, reste au pied du podium.

 


LZ17025
Soulagement ! Et satisfactions également d’être le seul huit séniore féminin à avoir réussi à monter sur les deux podiums ;  des 2000 et des sprints !

34111 1420097195350 1620277699 983174 199878 n

Merci à Virginie ( tetelle), Gwenaelle (Gwenou), Alyzée , Fanny, nos coéquipières un peu folles et notre petite barreuse de dernière minute qui a su gérer le stresse de la finale pour filer droit ;  Maïwenn ( Nolwen).

Partager cet article

Repost0

commentaires

momo 17/07/2010 20:08


Bravo les filles!!!! très belle récolte!!